En fait, mon travail commence souvent par une recherche d'un petit détail, une hypothèse, une question qui devient par la suite une source infinie de possibilités : possibilités d'images, de mouvements, de temps, de compositions...Cela m'amène à penser l’importance non pas du sujet en lui-même, mais de la façon dont je l'aborde, le chemin que je prends, et comment je l'utilise pour expérimenter.